Un métier millénaire au service de chacun

Bruno SAME - écrivain public -

Décembre 2014

Le scribe au plus près de la vie du Pharaon

 

Durant l’Antiquité égyptienne, le métier d’écrivain public est exercé par un lettré appelé scribe. Son rôle, très important à l’époque, en plus d’être un titre honorifique, lui permet d’être au plus près de la vie privée et donc du quotidien du Pharaon. Poser par écrit ses faits et gestes, pourvoir à l’intendance, graver le récits de ses batailles, sans oublier de noter sur son parchemin ce qui compte d’important : telles sont ses missions.

L'émancipation du copiste

 

Au Moyen-Âge, influencé par des bouleversements géopolitiques et la valorisation de la culture écrite, le scribe se transforme en copiste. Il devient un religieux chargé de copier des textes qui, bien souvent, demeurent inconnus à sa compréhension.

 

À partir de la fin de cette période, accompagnant la montée en puissance de l’écrit, son travail se laïcise et perd considérablement de la considération qui lui était accordée. L’époque durant laquelle il était l'ami des Pharaons, Rois, Princes et autres gens de la noblesse, était désormais révolue.

 

Il se consacre, désormais, à recevoir un public plus large dont l’instruction fait défaut. Il s’organise en corporations d’écrivains, fait valoir sa fonction, et devient un artiste dans la rédaction de lettres, textes, requêtes et autres écrits. Son service, bien que injustement sous-rémunéré, lui permet de mettre à la disposition de tous son talent d’écrivain. Pour être reconnu du grand public, il arbore deux ou trois plumes sur son chapeau : deux plumes désignent l'écrivain public et trois désignent un écrivain public qui connaît aussi l’art des mathématiques ou de la comptabilité.

L'écrivain public face au défi de la modernité 

 

De nos jours,  malgré l’instruction publique laïque obligatoire, l’écrivain public résiste et continu d’être utile à la population. Il n'est plus destiné aux personnes dites analphabètes ou illettrées mais son service est aussi prisé par les artistes en quête d'inspiration, les écrivains désireux d'obtenir en avis distant sur leur travail, les hommes politiques pour rédiger un dicours par exemple, les chefs d’entreprise, et bien sûr les particuliers.

 

Après la validation d'une formation sui generis qui attestera de son aptitude à respecter l'ensemble des règles de syntaxe et d'orthographe, sa mission consiste à écrire en langage clair et adapté à la circonstance l'expression de son client. Loin de se limiter au travail de rédaction, la notion de service est au coeur de son action. Ainsi, il est un interlocuteur attentif aux situations qui lui sont présentées, respectueux du code déontologique de sa profession, et toujours prompt à satisfaire pleinement sa clientèle.

 

Enfin, grâce au développement des nouvelles technologies, en particulier l'essor d'Internet, l’écrivain public travaille de plus en plus à distance. Il offre de nouveaux services à tous ceux qui veulent gagner du temps, tout en conservant leur liberté de mouvement.

Découvrez nos prestations : ICI

Les réseaux :

 

  • L’Académie des Écrivains Publics de France ;

  • Le Groupement des Écrivains Conseil® ;

  • Le Syndicat National des Prestataires et Conseils en Écriture.

 

Où trouver une formation au métier d'écrivain public ?

 

  • L’université Sorbonne-Nouvelle et celle de Toulon ;

  • Le Centre National d’Étude à Distance (CNED) ;

  • Le Centre National Privé de Formation à Distance.

 

Bibliographie :

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page

© 2014 - 2021 Cabinet Scribequo. Toute reproduction, même partielle, est strictement interdite conformément au code de la propriété intellectuelle.

 

Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui, de près ou de loin, nous permettent d'améliorer ce service.